La COP21 ou la nouvelle tour de Babel

Ce qui est amusant avec cette COP21, c’est d’observer la sainte alliance des zadistes, marginaux et autres chevelus nostalgiques des hippies du Larzac, pourfendeurs de la croissance et adeptes d’un libertarisme anarchiste, avec les grands prêtres du changement climatique, nouvelles émules d’un réchauffisme dogmatique, cette religion planétaire qu’embrassent désormais hommes politiques en mal de médiatisation…