Fier d’être Français et défenseur des libertés

06

9 novembre 2015 • Présentation • Vues: 5796

Enraciné dans une famille du Sud-Ouest mais issu d’une grand-mère américaine, j’ai grandi à Paris, ai poursuivi une formation d’ingénieur (diplôme de l’Ecole Centrale Paris en 1988) et commencé ma carrière chez Matra Marconi Space avant de rejoindre le monde de la finance, à Paris (Paribas, Crédit Suisse First Boston) puis à la City de Londres (MC-BBL Securities).

En 1997, j’ai fondé Self Trade, première société de Courtage en ligne, sur le modèle d’E Trade aux Etats-Unis. En 2002, j’ai tiré parti de la dérégulation du marché de l’énergie pour créer Poweo, premier fournisseur indépendant d’électricité et de gaz (aujourd’hui Poweo – Direct Energie). Par la suite, j’ai investi dans l’agriculture (en Ukraine et en Argentine), dans les loisirs, dans la finance (capital-risque avec Gravitation, capital-développement avec Audacia), dans l’énergie (Electerre, Axègaz) et dans les transports (La Compagnie). Au total, j’ai fondé une dizaine de boites et créé 2 000 emplois. Aujourd’hui, je suis président de la holding industrielle et financière Gravitation, qui investit notamment dans les domaines de l’énergie, la croissance verte et de l’internet.

Mes engagements concernent aussi bien l’entreprise que la vie de la cité. Président de l’association CroissancePlus, regroupement des entreprises à forte croissance, ainsi que de la Commission Entreprenariat du MEDEF jusqu’en 2013, j’ai également été secrétaire national de l’UMP en charge de la pédagogie de la réforme, jusqu’en janvier 2014. Fondateur du mouvement Paris Libéré aux élections municipales du mois de mars 2014, j’ai présenté des listes dans 15 arrondissements de Paris et ai totalisé un score de 24,2% dans le VIIIème arrondissement où je suis aujourd’hui conseiller municipal. Soucieux de m’investir au sein du monde éducatif, je préside aujourd’hui le comité de mécènes de la fondation espérance banlieues dont le but est de favoriser le développement d’écoles indépendantes et de qualité, en plein cœur des cités sensibles, qui soient adaptées à la spécificité des défis éducatifs posés par ces territoires. Enfin, j’ai co-fondé avec Charles Millon l’Avant-Garde, premier réseau transpartisan d’action politique, qui veut peser sur les choix politiques en agissant en amont des partis politiques.

Issu du monde de l’entreprise, j’ai décidé de me lancer en politique pour proposer des solutions aux problèmes récurrents que rencontre notre pays tant sur le plan économique et social qu’au niveau identitaire et civilisationnel.

Au plan économique, je considère qu’il est essentiel de libérer le marché du travail de toutes les contraintes qui l’asservissent et l’empêchent de donner la pleine mesure de lui-même. Aujourd’hui, le coût du travail est trop élevé en France, à cause du poids excessif des charges sociales et de la fiscalité. Croulant sous l’effet des règlementations du code du travail, les entreprises ne peuvent se développer comme elles le souhaitent. De leur côté, les ménages sont victimes d’une fiscalité  trop élevée et inefficace qui grève leur pouvoir d’achat sans donner à l’État un niveau de recettes suffisant. Il est donc temps d’assouplir le droit du travail et de remettre à plat toute notre fiscalité.

Sur le plan politique, je plaide en faveur d’un État fort mais centré sur ses missions régaliennes (diplomatie, défense, sécurité, justice), qui rende à la société civile les libertés qui lui appartiennent de droit : liberté d’éducation des enfants par leurs parents, liberté d’expression des opinions politiques sans censure morale de la pensée unique et liberté d’entreprendre sans ingérence intempestive de l’Etat. Au nom du principe de subsidiarité, l’État doit être décentralisé au maximum : tout ce qui est possible en bas, tout ce qui est nécessaire en haut.

S’agissant enfin des enjeux de civilisation, je suis un humaniste, attaché à la promotion des valeurs universelles léguées par le judéo-christianisme, et soucieux de défendre les réalités charnelles et organiques, indispensables à la survie de toute civilisation : la famille durable, composée d’un homme et d’une femme, cellule de base de la société, l’école, vecteur fondamental de la transmission du savoir et la nation française, cadre historique de notre destin et fruit d’une tradition multiséculaire qui fit la grandeur de la France et permit le déploiement de son génie à travers le monde.

Partager cette page

        

Tags: , , , , , , , , , ,

Comments are closed.