Explication de vote au sujet d’une subvention au profit de la FNACA

Au dernier conseil d’arrondissement du 8ème arrondissement qui s’est tenu le 3 juin dernier, j’ai été le seul élu à m’opposer au vote d’une subvention municipale d’un montant de 56 130€ au profit de la FNACA (Fédération nationale des Anciens combattants en Algérie, Maroc et Tunisie). Résolument patriote, j’éprouve une profonde reconnaissance à l’égard des Anciens…

10 réformes pour une refondation de la droite

La France décline, son tissu économique s’étiole et son peuple traverse une crise d’identité. Le résultat des élections européennes du 25 mai traduit, au-delà du profond rejet de la politique conduite par le gouvernement actuel, un message de défiance à l’égard des partis politiques traditionnels : ceux de droite, incapables de dépasser les querelles d’égo pour…

Il faut de nouveau permettre la création de fonds de pension en France

Entrepreneur boulimique et homme politique, Charles Beigbeder est désormais à la tête d’Audacia, un fonds d’investissement ciblant les PME. Il plaide aujourd’hui pour la création de fonds de pensions français. Vous qui vous revendiquez patriote, que pensez-vous du patriotisme économique prôné par Arnaud Montebourg ? Cela me parle. Il faut être fier des grands groupes…

Pour lutter contre le communautarisme, invoquons l’identité plutôt que la laïcité !

Les revendications communautaires n’ont jamais été aussi élevées et concernent désormais tous les domaines de la vie sociale : port du voile à l’école, menus hallal dans les cantines scolaires et dans les prisons, horaires séparés dans les piscines municipales, mise à disposition d’un local pour la prière dans les entreprises, pressions pour obtenir qu’une femme soit auscultée par un médecin du même sexe à l’hôpital, demandes de certificats de virginité pour les femmes, refus de l’enseignement de l’histoire à l’école, exigences de jours fériés spécifiques correspondant aux fêtes religieuses de l’Islam, carrés musulmans dans les cimetières, etc…

Pour une refondation de l’Etat au service des libertés

Pour une refondation de l’État au service des libertés

Il y a tout juste un an, le 8 avril 2013, disparaissait Margaret Thatcher. Pour la pensée commune bien-pensante et spontanément étatiste, son nom résonne encore comme le symbole d’un libéralisme inhumain et violent, avec en toile de fond les images galvaudées et largement diffusées des mineurs grévistes durement réprimés. Et pourtant, le libéralisme assumé par Margaret Thatcher nous donne bien des raisons d’espérer de pouvoir convaincre les Français que, face aux difficultés économiques, sociales et même régaliennes que rencontre notre pays, les solutions que nous proposons sont les bonnes. Celles-ci s’articulent autour de trois piliers fondateurs : la création et la répartition des richesses, la préservation de la liberté individuelle dans les règles de vie en société et la délimitation du domaine régalien.

Le patriotisme est-il identitaire ?

Peut-on être patriote sans être identitaire ? Bernard-Henri Levy ne le croit pas, lui qui n’en finit plus de confondre dans une même vindicte patriotisme et nationalisme. « Je suis un cosmopolite résolu. J’aime le métissage et je déteste le nationalisme. Je ne vibre pas à « la Marseillaise ». J’espère que le cadre national sera un jour dépassé », affirme-t-il dans une interview au Nouvel Observateur le 4 octobre 2007. Déjà, dans le manifeste de présentation du premier numéro de Globe, en 1985, il s’écriait, de concert avec Pierre Bergé et Georges-Marc Benamou : « Bien sûr, nous sommes résolument cosmopolites. Bien sûr, tout ce qui est terroir, bérets, bourrées, binious – bref franchouillard ou cocardier – nous est étranger voire odieux ».